De nouveaux flux de revenus issus de l’emballage : Les avantages de l’impression numérique pour les marques

27 September 2019 (Last Updated November 13th, 2019 05:23)

Sponsored by HP Sponsored by Visit Company
De nouveaux flux de revenus issus de l’emballage : Les avantages de l’impression numérique pour les marques
Credit: Jeremy Smith on Pixabay.

Bien que l’impression numérique soit un processus relativement nouveau, l’intérêt et la participation se sont développés rapidement, et avec tant d’avantages pour les petites et grandes entreprises, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi.

Dans presque tous les segments du marché de consommation, les marques découvrent combien les emballages imprimés numériquement peuvent être rentables.

En fait, la possibilité de personnaliser la manière dont les marques interagissent avec les consommateurs, ainsi que les opportunités de co-création, signifie que les emballages imprimés numériquement génèrent de nouvelles sources de revenus pour les marques du monde entier.

Devenir personnel

Dans un monde où règnent l’individualité et où les jeunes générations évitent activement de suivre le troupeau, les consommateurs cherchent à s’impliquer dans tous les aspects des produits qu’ils achètent, de la conception à l’emballage.

La personnalisation des produits a toujours été perçue comme un moyen de faire en sorte que les consommateurs se sentent spéciaux, mais les implications en termes de coûts dissuadent de nombreuses marques d’explorer les avantages de la personnalisation. Grâce aux capacités de l’impression numérique, la personnalisation par le consommateur des emballages de produits est plus réalisable et plus rentable que jamais et, selon Guillermo Font, responsable de la structure “Marques et Agences” chez HP Graphics, cela n’a jamais été aussi important.

« Aujourd’hui, les marques font d’énormes efforts pour toucher les jeunes générations, qui deviendront bientôt le collectif clé à cibler », dit Font. « Une étude récente de Sparks & Honey a abouti à une conclusion très significative: plus de 50% des consommateurs de la Génération Y et de la Génération Z sont intéressés par les marques proposant des produits ou des services personnalisés. Cette information ouvre une gamme de nouveaux territoires pour les marques.

En fait, 70% des acheteurs sont prêts à payer au moins 10% de plus pour des produits personnalisés, tandis que plus de 35% paieraient 20% de plus. Ces résultats intéressent sans aucun doute les marques à un moment où beaucoup ont du mal à différencier leurs catégories.

L’étude a également suggéré un autre flux de revenus important pour les marques, indiquant que 25% des consommateurs sont heureux de partager leurs données en échange d’une expérience personnalisée. Cette découverte est particulièrement significative à un moment où les marques cherchent à être plus pertinentes pour les consommateurs individuels.

En plus de la personnalisation, inclure les consommateurs dans la création des emballages peut également engendrer un engagement avec la marque bien plus important ainsi qu’une augmentation des partages sur les réseaux sociaux, dit Font: « Nous avons constaté de nombreux cas où les campagnes d’emballage ont augmenté la portée des revenus médias de 30% via le partage social. »

Un prix qui en vaut la peine

Malgré ces avantages, le coût par pièce imprimée est souvent cité comme étant un obstacle majeur au choix de l’impression numérique pour les emballages. Il est vrai que cette approche peut entraîner des coûts initiaux plus élevés que ceux liés à l’impression analogique pour de nombreuses applications, mais les dépenses de bout en bout doivent être prises en compte.

Selon Font: « En matière de contrôle des coûts, l’impression numérique ne nécessite ni cylindres ni plaques. Cela permet aux marques d’être beaucoup plus flexibles, de réduire considérablement les délais d’exécution et d’accélérer leur mise en rayon. Cela signifie que les quantités minimales de commande et les stocks de sécurité sont extrêmement réduits, ce qui entraîne une réduction significative des inventaires, des coûts d’entreposage et des déchets lorsque la réglementation ou les activités commerciales forcent le design de l’emballage à changer.

La taille du tirage est un autre obstacle à l’absorption de l’impression numérique. Cependant, avec l’amélioration constante de la capacité de production des presses numériques et l’économie accrue de l’impression numérique , l’impact de la taille du tirage devrait diminuer au cours des prochaines années. Font dit: « Bien sûr, le manque d’investissement dans les cylindres ou les plaques rend les petites séries plus rentables, ce qui est très important pour les UGS à longue traîne dans les portefeuilles de certaines marques.

Essentiellement, les marques et les fabricants continueront à chercher de nouvelles sources de revenus et une meilleure rentabilité, dans la mesure du possible . Mais il est important pour les entreprises de considérer que si l’impression numérique d’un paquet peut coûter plus cher par copie, il est également possible qu’elle puisse s’avérer être une source d’économies (ou une solution neutre), compte tenu du cycle de vie complet de l’emballage, ce qui inclut les opportunités de croissance que peut offrir la personnalisation et la co-création.